Le premier salon de la valorisation de la recherche en Sciences Humaines et Sociales

 

L’InSHS (Institut des Sciences Humaines et Sociales) du CNRS organise les 16 et 17 mai 2013 le premier salon de la valorisation SHS, à l’espace Charenton (Paris).

L’Institut entend afficher à cette occasion la capacité des Sciences Humaines et Sociales à répondre aux attentes de l’environnement social et économique, et à participer à l’effort global d’innovation. L’InSHS souhaite aussi marquer son soutien à l’engagement de ses chercheurs dans les activités de valorisation, pour créer une dynamique nouvelle encourageant les initiatives des unités de recherche.

Ce salon comprendra deux dimensions :

  • Un espace d’exposition, où des unités de recherche seront invitées à présenter des cas concrets de valorisation ;
  • un espace d’échange et de débat, faisant intervenir autour du CNRS et de ses Instituts, l’ensemble de ses partenaires et leurs services valorisation, ainsi que des personnalités issues du monde économique et de la société civile.

Les activités et les financements de l’InSHS sont essentiellement consacrés à développer les recherches fondamentales au sein des unités qui lui sont rattachées. La production et la publication de résultats originaux de recherche demeurent, en effet, sa priorité en toutes circonstances. Mais l’Institut souhaite parallèlement encourager les transferts des connaissances ainsi créées vers la société, comme le font les autres grands organismes de recherche, à l’incitation des autorités publiques, qui en ont fait une dimension stratégique pour les SHS, comme pour les autres sciences.

On peut évoquer les nombreux logiciels mis au point par les laboratoires du CNRS qui retiennent l’intérêt des collectivités locales ou des agences d’urbanisme en tant qu’outils d’aide à la décision pour la gestion des transports ou des flux d’individus en milieu urbain ; mais aussi les outils multimédias, pour l’apprentissage des langues ; les outils de reconstitution 3D permettant de mettre en valeur la richesse patrimoniale d’un territoire ; ou encore les sites web qui favorisent la diffusion de connaissances auprès d’un large public. Même si les activités de service sont considérées comme l’un des débouchés naturels de valorisation, aucun secteur économique n’est exclu du potentiel de diffusion des SHS dans la société. Les pôles de compétitivité, par exemple, affichent clairement, pour la plupart d’entre eux, leur souhait de mobiliser davantage  les SHS.

Ce sont ces démarches de transfert que l’InSHS a choisi de mettre en avant dans le cadre du salon de la valorisation des connaissances en sciences humaines et sociales qui se tiendra au printemps 2013 à Paris.

Plus d’informations sont à venir sur notre blog!

 

Les commentaires sont bloqués