Le dimensionnement de charpentes métalliques aux Eurocodes: une problématique européenne

La transition vers les Eurocodes est en marche. Quand certains pays imposent cette nouvelle norme de manière plus ou moins stricte, la règlementation française permet encore à de nombreux charpentiers métalliques de dimensionner leurs structures aux CM66 et aux NV65. De manière générale, cette transition est vécue difficilement par les acteurs de la construction métallique dans la mesure où les Eurocodes contiennent des hypothèses de calcul bien plus complexes  et font perdre un temps considérable aux ingénieurs structures, même pour des cas simples.

La réflexion  porte aujourd'hui sur l'automatisation de ces tâches simples mais répétitives de manière à optimiser sa structure métallique pour le même temps de travail et ainsi diminuer les coûts matière. Cependant, l'automatisation des calculs selon le modèle "boite noire" peut susciter des réactions de méfiance de la part des bureaux de contrôle qui craignent une baisse de compétences des calculateurs. Il faut se poser la question de savoir si les charpentiers métalliques resteront maitres de leur dimensionnement et pourront encore expliquer le détail des calculs.

Suite à l'imposition des normes sismiques et feu en 2014, le besoin d'accompagnement dans le dimensionnement de structures métalliques est aujourd'hui bien réel. Ainsi,en insistant sur la transparence de ses hypothèses et en se faisant accompagner par des experts comme ceux du CTICM, le développement d'outils spécifiques est possible pour permettre au calcul de devenir rentable à nouveau !

Les télécoms français face au défi de la monétisation des usages data mobiles

Face à un usage de la voix et des sms en perte de vitesse et une augmentation des investissements en infrastructures réseaux, les opérateurs mobiles cherchent désormais à maximiser le revenu moyen par utilisateur grâce à la monétisation des flux datas. Sur un marché français de plus en plus concurrentiel et tiré par les prix, la fidélité des clients se définit par la qualité de service et l'attractivité des offres mobiles. Aujourd'hui, il est possible de hiérarchiser les flux datas et proposer des offres personnalisées à ses clients grâce à d'importants équipements réseaux comme le DPI ou le PCRF. Cependant, les solutions DPI sont lourdes à implémenter et impactent lourdement le débit du fait d'une profondeur d'analyse très poussée. Ce manque de flexibilité peut être évité grâce à de nouvelles solutions alternatives bout en bout et sans DPI qui permettent d'alléger le coeur de réseau mobile et donc de  se rapprocher au plus près de l'utilisateur final. La problématique de la monétisation des usages concerne aujourd'hui tous les opérateurs mais n'est pas considérée de la même manière selon les pays: quand il est possible d'obtenir en France ou en Asie un forfait 4G illimité pour un tarif très abordable, le prix de la data en Amérique du Sud ou en Afrique est si élevé que la création d'offres "premium" comme par exemple Twitter en illimité prend tout son sens.

Nous valorisons leur technologie à l’international : La société Colcom

Dans le cadre de la  mission de développement commercial de projets innovants que nous menons actuellement pour la start-up innovante Colcom, Tech2Market est en charge de la valorisation d’une technologie novatrice possédant un large potentiel scientifique et économique.

Spin-off de l’Institut des Biomolécules Max Mousseron de Montpellier (IBMM), Colcom a découvert et développé un procédé de synthèse des Dendrimères Greffés de la Lysine (DGL). Ces nanoparticules, de forme sphérique  et ramifiée,  composées exclusivement du même acide aminé L-Lysine, possèdent des propriétés innovantes et des avantages inégalés jusqu’à ce jour.

 

La simulation de systèmes complexes

La simulation de systèmes complexes prend une part de plus en plus importante dans nos industries. En atteste une série de tendances qui poussent à réduire les temps de développements, à diminuer l’utilisation de prototypes matériels, à concevoir de nouvelles offres toujours plus innovantes et à maîtriser des phénomènes de plus en plus multi-domaines (mécatronique, systèmes embarqués,...).

Les logiciels de simulation de systèmes complexes sont aujourd'hui utilisés dans de nombreux secteurs, et plus particulièrement ceux des transports (automobile, aéronautique, ferroviaire...), de la défense (militaire, sécurité,...) et des Télécoms.
Tech2market a récemment accompagné l'un de ses clients dans la valorisation d'un atelier de simulation de systèmes complexes développé en interne. L'enjeu de l'étude était d'identifier des secteurs pertinents à adresser par cet atelier, puis d'engager des discussions avec des entreprises cibles. Une méthodologie très opérationnelle a été privilégiée afin de multiplier les contacts d'experts sectoriels (une quarantaine de consultations effectuées).