La gestion de l’eau, prochain secteur révolutionné par la photonique ?

Larves luminescentes réagissant aux micropolluants, fibres tissées pour les dégrader … On ne compte plus les innovations mettant la photonique au service de la qualité de l’eau. Après avoir participé à la journée thématique "les enjeux dans la ville: les solutions de la photonique" organisée par Optics Valley en novembre dernier, Tatiana Dantheny, Innovation Strategy Advisor chez Tech2Market, répond au forum FluksAqua pour faire le point sur ce que les technologies utilisant la photonique peuvent apporter au secteur.utilisation de technologies reposant sur la photonique pour assurer la gestion eau et assainissement de la ville Alors que la photonique fait partie des 6 technologies génériques d’avenir identifiées par la Commission européenne, qui les considère comme les principaux moteurs de l’innovation, la gestion de l’eau peut-devenir le prochain secteur bouleversé par cette science ? L’eau circulant dans les 3,5 millions de kilomètres de réseaux de distribution en Europe est soumise à de nombreux traitements et analyses que ce soit en amont ou en aval de son utilisation. A cet effet, différentes méthodes et technologies sont utilisées. Parmi elles, plusieurs se basent sur la photonique qui présente de nombreux intérêts par rapport aux autres méthodes. C’est notamment le cas de la détection et de la dégradation des micropolluants dans l’eau potable, ou encore de la surveillance de la toxicité des eaux pluviales.  

Quelques cas concrets et principaux besoins de la filière

Les jeunes start-ups Watchfrog et Bionef proposent des biocapteurs pour détecter les micropolluants. Les larves d’amphibien et de poisson utilisées par Watchfrog ont ainsi intégré des biomarqueurs fluorescents qui s’expriment quand l’eau testée contient des perturbateurs endocriniens. Quant aux biocapteurs de Biogard, ils permettent notamment de surveiller la toxicité des effluents en sortie de STEP. Autre exemple, assez inattendu, le Groupe Brochier technologies, historiquement spécialisé dans le textile de luxe, commercialise un tissu en fibres optiques tissées à activité photocatalytique, qui peut remplacer le traitement chimique, la nanofiltration ou l’ultrafiltration par membrane pour débarrasser l’eau potable des micropolluants. Les technologies utilisant la photonique sont de plus en plus nombreuses et sont mises en œuvre à la fois dans le traitement de l’eau, principalement via l’utilisation d’UV mais aussi dans l’analyse de paramètres physiques, chimiques, et microbiologiques. Actuellement, les besoins concernant de nouvelles technologies sont les suivants : – Des systèmes de mesure sur site – La miniaturisation et la gestion énergétique des systèmes (autonomie) – La communication entre les dispositifs de mesure – Des dispositifs multi-paramétriques avec système d’alerte précoce permettant d’agir rapidement et efficacement en cas de problème – La simplicité d’utilisation – La disposition de données en temps réel – La gestion de la quantité d’informations à disposition, conséquence de l’utilisation de dispositifs connectés – Le traitement des micro-polluants Vous portez un projet de création d'entreprise dans ce domaine ? Contactez Tech2Market pour vous accompagner !