Un transfert technologique au service de la télémédecine

Lors des expéditions spatiales, l’un des facteurs critiques est l’optimisation du poids ainsi que de l’encombrement de chacun des dispositifs embarqués à bord de la navette. Les spationautes en mission font de plus l’objet d’un lourd contrôle médical face aux conditions extrêmes auxquelles ils sont soumis, notamment au sein de la Station Spatiale Internationale. Le transport de machines volumineuses telles que les équipements médicaux devient alors très problématique.

Un récent article de l’European Hospital présente un transfert technologique promettant de belles avancées dans l’intégration d’instruments médicaux dans l’espace.

De manière générale, l’imagerie médicale nécessite de lourdes installations (IRM, Rayons X…), fortement incompatibles avec un contexte spatial. Afin de palier à cette problématique, l’ESA en collaboration avec le CNES a contribué au développement d’une technique d’imagerie par ultrason robotisée et contrôlable à distance. Le dispositif peu encombrant permet de s’affranchir de la présence sur place d’un opérateur qualifié mais reste dépendant du manipulateur. En effet, contrairement à un IRM très automatisé, un examen ultrason nécessite une analyse continue de l’opérateur afin de pouvoir cibler les zones à imager et ainsi établir un diagnostic.  

Les projets lauréats des rencontres APinnov

Le site "reseau-chu.org" a récemment publié un article décrivant les projets des trois équipes lauréates. Plus d’information ici

Présentation du programme INNOVIMPLANT au salon Medtec

Lancé en Octobre 2012 par le Cluster I-Care (coordonnateur), le Pôle des Technologies Médicales et Numélink, le programme INNOVIMPLANT vise à favoriser l'émergence de projets utilisant des outils numériques pour une meilleure exploitation des données issues des Dispositifs Médicaux Implantables (DMI).

De l’imagerie utilisée pour le diagnostic aux données de fabrication et comptes rendus de suivi post-opératoire, l’intégralité  de la chaîne de valeur des implants génère une très importante quantité de données largement sous exploitées à l’heure actuelle.

Notamment dû à un manque d’interactions entre les différents acteurs de la chaine (aspects déontologiques, règlementaires…), INNOVIMPLANT propose d’utiliser les technologies de l’information et de la communication (TIC) pour suivre, compiler et créer de la valeur à partir de ces données.  

Retour sur le séminaire de l’action collective « Intégration des polymères biosourcés dans les PME franciliennes »

Suite à l'action collective sur l'intégration des polymères biosourcés dans les PME franciliennes portée par UCAPLAST, Tech2Market animait le 9 juillet dernier le séminaire de restitution du programme financé principalement par l'ADEME, le FEDER et l'Agence Régionale de Développement.

Ce rendez-vous fut l'occasion de recueillir les témoignages d'entreprises accompagnées et d'échanger sur l'avenir ainsi que les bonnes pratiques liées aux matières biosourcées. Plus de 75 personnes regroupant experts, entreprises, écoles et laboratoires étaient présentes pour discuter de l'action.  

Tech2Market de nouveau partenaire du concours Genopole 2013


Genopole est le premier biocluster français dédié aux sciences du vivant, en particulier la recherche en génétique et aux biotechnologies appliquées à la santé et à l’environnement.

Pour la troisième année consécutive, Genopole organise avec ses partenaires son « concours de jeunes entreprises innovantes de biotechnologies environnementales, agronomiques et industrielles ». Ce concours visant à récompenser le projet le plus novateur et industriel permettra au lauréat de bénéficier d’un prix d’une valeur de 90 000 €, incluant une étude de marché conduite par Tech2market.

Partenaire de l’édition précédente, Tech2Market avait également accompagné le lauréat 2012 : l’entreprise Prestodiag et leur solution de diagnostic optique innovante de multiples bactéries pathogènes, dans des échantillons complexes.

Pour participer, vous avez jusqu’au 27 septembre 2013 (pour plus d’informations c’est ici)

Bonne chance !